les figôts
Le figôt d'Henri et Christine Sanchez: Article paru dans la Tribune en 1977

Eh bien dites donc, c'est le Michel, de Laprugne, qui a été surpris l'autre jour…..On l'aurait été à moins d'ailleurs après une telle aventure. Jugez-en plutôt. 
On faisait un figôt dans la commune……et les amateurs se précipitaient. Ne faut-il pas en effet que le fameux figôt soit le plus joli et le premier allumé…..malheur au dernier!
Aussi le Michel s'affairait, lui qui avait la charge de grimper au haut du mât surplombant le bûcher pour y accrocher le genévrier d'usage.
Un aide lui tendait les rameaux alors qu'il les montait en faisant étalage de ses talents de grimpeur.
Malheureusement, pour lui, il fallait bien respirer et des piquants de sapin profitèrent de ce que le Michel ouvrait la bouche pour venir se loger jusqu'au fond de sa gorge. Une envie de cracher irrésistible prit alors Michel qui voulait à tout prix se débarrasser de ces piquants irritants.
Et…. L'imprévu arriva. Le piquant partit, certes sous les efforts de notre valeureux grimpeur, mais son dentier suivit, un dentier en or qui alla se loger tout au fond du figôt, dans les branches, les brindilles et les papiers.
Vous parlez d'un émoi! 
Tout le monde se mit au travail pour le retrouver, mais il fallut tout démolir, jusqu'à la dernière branche, pour mettre la main sur le dentier tant convoité.

On reconnaît Mrs. Burellier M,  Pételet R, Paput A,  Barlerin D, Mercier M
Mars 1984: Le figôt de Gérard et Patricia Laurand

On reconnaît:
tout à la cime Jean-François Girard,
aidé de Gérard Laurand et ses frères André et Patrick,  Jean-Yves Barraud, Daniel Barlerin et Claude Tisserand
Février 2005: le figôt de Christophe et Corine Derimmers

  PAGE PRÉCÉDENTE                 ACCUEIL             PAGE SUIVANTE